juin 09, 2019

En dehors des informations connues sur les Vikings, ce peuple avait aussi un monde de vie unique en son genre, avec des rituels mystérieux. Voici donc les rites et coutumes les plus importantes.

La célébration de Yule

Certains historiens indiquent que les Vikings célébraient Yule pour la Renaissance de la Déesse du Soleil. Il s’agit d’une fête qui dure trois jours, durant laquelle la population fabriquait une grande roue solaire, la faisait brûler, puis la faisait rouler sur une colline. Pour célébrer cette fête, les nordiques buvaient beaucoup d’alcool et décoraient les arbres à feuilles persistantes avec de la nourriture et des runes.

La modification des dents

Comme vous le savez sans doute, les Vikings étaient des guerriers terrifiants. De plus, les historiens précisent que le peuple avait l’habitude de déposer des rainures horizontales sur leurs dents de devant. Pourquoi ? Pour apparaître plus menaçants, puisqu’ils sembleraient qu’ils aient teint leurs dents en rouge.

Certes, il n’y a aucune preuve qui confirme cette information, mais les experts pensent que ce rituel fait partie de leur initiation à devenir de véritables guerriers.

Le rituel du baptême

Pour le nouveau-né chez les Vikings, le rituel du baptême était assez particulier. Pour qu’il soit accepté par son père, le bébé était placé sur le sol, puis son papa le ramassait et le mettait dans les plis de son manteau. Avant d’être aspergé d’eau, l’enfant était inspecté pour détecter toute anomalie.

Par la suite, le père présentait un cadeau à son enfant dans le cadre du rituel de fixation de nom, appelé le Nafnfesti.

Si le père détectait une anomalie lors de l’inspection, le bébé était abandonné par les parents.

L’aigle de sang

l'aigle de sang

Dans la civilisation nordique, l’aigle de sang est considéré comme une forme d’exécution ritualisée, un sacrifice au dieu Odin. Mais comment se déroulait le rituel ?

Tout d’abord, les Vikings retenaient la victime et taillaient la forme d’un aigle avec ses ailes déployées dans son dos. Par la suite, ils taillaient les côtes pour créer l’illusion des ailes saillantes. Les poumons de la victime étaient aussi arrachés du trou béant et posés sur ses ailes.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Newsletter